Comment démarrer un petit potager en ville?

Potager en ville couv

Cultiver un potager en ville sur une petite surface ou même sans terrain du tout, c’est possible. Le plaisir de cueillir une tomate bien mûre ou de savourer une salade croquante ne sont plus des rêves inaccessibles pour les citadins. En effet, grâce à des variétés bien choisies, cultivées dans un potager hors sol, c’est aujourd’hui à la portée de tout le monde ! Découvrez comment mettre toutes les chances de votre côté pour réussir un mini potager en ville.

Bien débuter un mini potager en ville

Potager en ville bacs

© Lady-and-the-blog – bacsac – diynetwork

Lorsque la surface disponible est réduite, il ne faut pas s’imaginer pouvoir nourrir une famille entière avec son petit potager en ville. Par contre, il est facile de faire pousser quelques légumes et aromatiques dans un jardinet, sur une terrasse, un balcon ou même un rebord de fenêtre.

Potager en ville fenêtre

© bacsac

Ce qui est long et compliqué dans la mise en œuvre d’un potager classique, c’est la préparation du bout de terrain qui l’accueillera. Cela nécessite en effet de désherber, bêcher et vérifier la nature du sol. Autant d’étapes qui peuvent s’avérer longues et fastidieuses ! Avec un potager hors sol, vous pouvez passer directement à l’étape plantation.

Potager en ville suspension

© hgtv

 

Qu’il s’agisse d’un carré potager, d’un potager en bac ou d’un potager vertical, il vous suffira de le garnir avec du terreau riche en éléments nutritifs pour y voir prospérer vos plantations. Surtout, pas de terreau premier prix car le résultat ne serait pas au rendez-vous !

Potager en ville légumes

© Steve-Masley – Rubi – Square-meals – Espigoladors – framepool

Tous les légumes ne se prêtent pas à ce type de culture. En règle générale, les légumes à racines profondes sont à éviter. Mieux vaut effectivement choisir des légumes simples tels que radis, tomates, salades, courgettes ou carottes qui n’ont besoin que de 30 à 40 centimètres de terre. Les fines herbes font également partie des variétés de prédilection pour un potager en ville. En plus, elles se contentent de 20 centimètres de terre pour pousser ! En savoir plus sur les herbes aromatiques, reines du potager urbain.

Potager en ville graines

© P&G

Pour optimiser l’espace disponible, il est judicieux de mixer plantes hautes et plantes basses. Ainsi, le basilic peut prendre place au pied des tomates et les radis peuvent pousser entre les carottes ou les salades. Pour les semis, pensez aux graines pré-semées en ruban ou en rond, car cela simplifie vraiment l’opération. En plus, il est plus économique de semer que d’acheter des plants en jardinerie !

Potager en ville Tregren

© Tregren

Enfin, un minimum de soleil est indispensable pour que le potager prospère. Une orientation sud ou sud-ouest est idéale. Cependant, si votre coin potager ne reçoit pas plus de 4 heures de soleil par jour, privilégiez la culture de salades, radis, persil, menthe ou ciboulette. Dans le cas d’un espace orienté nord ou très ombragé, pensez plutôt au potager à Led qui permettra de compenser le manque de soleil.

 

 

Profiter d’un petit potager en ville

Potager en ville possibilités

© gardeninggonewild – Home-inspirations – bacsac

Pour créer un potager en ville, les solutions de culture hors sol ne manquent pas. Le carré potager est parfait dans un petit jardin de même que la culture en sac, également très pratique sur un balcon. Les solutions de potager surélevé ou vertical sont idéales sur un balcon ou une terrasse. Il n’y a qu’à choisir en fonction de la place disponible et du style recherché ! Une fois installé, votre potager donnera le meilleur de lui-même pour peu que vous lui offriez quelques attentions.

Potager en ville mariage

© hgtvcom

Il est notamment bien utile d’y intégrer des fleurs qui attireront les insectes pollinisateurs (l’achillée millefeuille par exemple) ou agiront comme répulsif auprès des indésirables (le souci officinal entre autres).

Potager en ville association

© Urban-Harvest

En savoir plus sur le mariage fleurs et légumes dans un jardin potager. De même, n’oubliez pas de protéger les salades des limaces. Pour cela, vous pouvez semer de la bourrache officinale qui en plus est comestible.

Potager en ville protection cuivre

© pinterest

Autre solution, le ruban de cuivre autocollant à placer autour des pots, bacs ou carrés potagers.

Un potager en ville, lorsqu’il est cultivé hors sol, demande un apport d’engrais régulier puisque les plantes ne peuvent pas aller chercher dans le sol la nourriture dont elles ont besoin. De même, mieux vaut éviter que la terre se dessèche, ce que certaines n’apprécieraient pas du tout.

Potager en ville gestion eau

© Quickcrop

Pour pallier ce problème, ajoutez un rétenteur d’eau (de type Grain d’eau®) au terreau. Ces petits grains sont précieux pour réguler l’humidité et combattre la sècheresse. En plus, cela permet de réduire les arrosages ! Un arrosage à faire de préférence le matin jusqu’à fin mai, avec un arrosoir à jet fin afin de ne pas écraser les jeunes pousses.

Potager en ville étiquettes

© Marion-P

Enfin, offrez à votre petit potager de jolies étiquettes marque-plantes qui vous permettront de repérer facilement vos plantations. C’est aussi une touche déco à ne pas négliger ! Et puis, profitez le plus vite possible de votre nouveau potager en y semant des radis dès mars, si le temps est clément. Vous pourrez croquer les premiers 20 jours après !

Vous avez envie d’avoir votre petit potager en ville ? N’hésitez plus et simplifiez-vous la vie en cultivant légumes et plantes aromatiques hors sol. Vous vivrez une véritable expérience de jardinier et aurez le plaisir de récolter et déguster votre propre production !

Potager en ville pub

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Patch menu boutique, nouvelle fenêtre

Suivez nous

Notre concept

N’importe quel petit espace peut devenir un petit jardin.
Créer et entretenir un jardin dans un petit espace grâce à des conseils parfaitement adaptés à ce type de jardinage.