Pompe immergée

Quelle pompe immergée acheter ? - Nos conseils

Si l’eau est précieuse, elle provoque également bien des dégâts parfois… Les pompes immergées sont conçues pour récupérer l’eau à une profondeur inaccessible depuis la surface (rivière, bassin, puits…) dans le but de l’utiliser ou de l’évacuer. Suivez nos conseils pour vous guider dans l’acquisition de votre pompe à eau immergée.

Pompe immergée : évacuez l’eau, arrosez le jardin ou alimentez la maison en eau

Les pompes immergées automatiques sont utilisées pour la récupération de l’eau, y compris depuis des profondeurs importantes :

  • pour l’évacuer, en cas d’inondation par exemple, ou la relever vers un collecteur ;
  • pour fournir la maison en eau potable ou le jardin en eau d’arrosage.

Les pompes à eau sont composées de 3 parties :

  • un moteur qui procure la puissance ;
  • une transmission pour transmettre cette puissance ;
  • une partie hydraulique qui utilise la puissance pour aspirer ou refouler l’eau.

Les différents types de pompes immergées

Les pompes immergées sont divisées en 2 catégories : les pompes de relevage et les pompes d’alimentation.

  1. Les pompes de relevage sont utilisées pour l’évacuation d’eaux usées (eaux ménagères et eaux-vannes), pluviales, d’inondations… Leur emploi est simple : la commande se fait la plupart du temps via un flotteur à la surface. Certains modèles sont équipés d’une roue dilacératrice ou d’un couteau (encore plus efficace) pour déchiqueter tous les débris au passage (à la façon d’un sanibroyeur). Cette catégorie comprend les pompes de relevage pour eaux usées, les pompes vide-caves, les pompes destinées aux bassins et rivières…
  2. Les pompes d’alimentation servent à récupérer l’eau en profondeur. Il s’agit des pompes pour puits, pompes pour forage, recyclage des eaux pluviales… Leur conception est plus complexe (crépine d’aspiration, corps étroit, étages multiples…), car la pression et le débit doivent être continus. Elles sont composées d’un corps de pompe et d’une ou plusieurs roues en inox. Elles sont reliées à un surpresseur qui permet d’équilibrer la pression à la sortie. La commande se fait en principe pas sonde externe.

- Pompe de relevage pour eaux-vannes

Ces pompes d’évacuation sont utilisées pour le relevage des eaux usées chargées. Plongées dans un collecteur, elles nécessitent un large passage pour les impuretés et les particules qu’elles peuvent entraîner. La hauteur de refoulement doit être importante, ainsi que le débit. La pression est secondaire, car le but de ce type de pompe est avant tout le vidage. En savoir plus sur la pompe de relevage

Le modèle que nous recommandons : la pompe de relevage Sanispeed

Malgré un débit modeste, cette pompe d’évacuation permet d’équiper efficacement toutes les pièces d’eau. Son fonctionnement est simple et sécurisé : elle ne se déclenche qu’en cas d’arrivée d’eau.

Caractéristiques

  • moteur : 400 W
  • hauteur de refoulement vertical maximum : 7 mètres
  • refoulement horizontal maximum : 70 mètres
  • débit : 100 l/minute
  • température admissible : 75 °C
  • diamètre des entrées : 40 mm
  • diamètre de refoulement conseillé : 32 mm
  • adaptée pour buanderie, salle de bain, cuisine…
  • 4 entrées disponibles
  • indice de protection : IP44
  • niveau sonore : 42 dB(A)
  • hauteur d’enclenchement : 95 mm

    Les +

  • silencieuse
  • fabrication française (SFA, label Origine France Garantie)
  • démarre uniquement si nécessaire (arrivée de liquide)

    Les -

  • prix un peu élevé
  • garantie valable uniquement si le raccordement est fait par un professionnel

- Pompe vide cave

Elles sont recommandées pour évacuer l’eau des inondations et font partie des plus petites pompes de relevage. Leur débit doit être fort et le diamètre suffisamment large pour laisser passer tous les débris, qui seront rejetés avec l’eau vers le tout-à-l’égout. La hauteur de refoulement est moins importante. En savoir plus sur la pompe vide cave

Le modèle que nous recommandons : la pompe d’évacuation Einhell

Malgré un débit maximum qui semble un peu surévalué, cette pompe vide-cave offre un excellent rapport qualité-prix. C'est la plus vendue sur les sites e-commerci

    Caractéristiques

  • moteur : 1000 W
  • profondeur d’immersion : 5 mètres
  • hauteur de refoulement maximum : 9 mètres
  • débit : 18 000 l/h
  • température admissible : 35 °C
  • particules : jusqu’à 20 mm
  • poignée de transport
  • raccordement universel pour tuyaux
  • flotteur réglable en hauteur en continu
  • câble d’alimentation de 10 mètres
  • carter en inox
  • adaptée pour les chantiers, étangs, caves inondées

Les +

  • débit très élevé
  • prix abordable
  • flotteur avec crochet intégré

Les -

  • turbine en plastique, un peu fragile pour les plus gros débris

Pompe pour puit

Les pompes pour puits sont utilisées pour l’alimentation en eau potable ou en eau d’arrosage. Elles peuvent descendre jusqu’à 20 mètres de profondeur. Le débit et la pression doivent être constants. Ils sont liés à la hauteur de refoulement qui est à prendre en compte également. La taille des matières en suspension (MES) est moins importante puisque ces pompes sont destinées au passage d’eau claire.

Le modèle que nous recommandons : la pompe de forage Einhell

Cette pompe multicellulaire, réservée aux eaux claires, assure un débit très intéressant, grâce à la présence de plusieurs turbines.

Caractéristiques

  • moteur : 1000 W
  • profondeur d’immersion : 19 mètres
  • hauteur de refoulement maximum : 45 mètres
  • débit : 6500 l/h
  • température admissible : 35 °C
  • câble d’alimentation de 22 mètres
  • corps en inox anticorrosion
  • raccord à compression avec insert en inox
  • turbine à 6 plateaux
  • disjoncteur thermique

    Les +

  • débit élevé
  • pression assez élevée, grâce à la turbine à plusieurs étages
  • livrée avec un filin de 22 mètres pour la mettre facilement en place

    Les -

  • pas de sécurité par détecteur de manque d’eau (prévoir un régulateur d’arrêt)
  • réservée à de l’eau claire

- POMPE POUR FORAGE

Ces pompes très profondes récupèrent de l’eau claire impropre à la consommation, pour les toilettes, les machines à laver, l’arrosage, les nettoyeurs à haute pression… En inox et équipées d’un surpresseur, elles se refroidissent elles-mêmes grâce à l’eau qui circule le long du moteur. Ces pompes tout en longueur garantissent une grande hauteur de refoulement.

- Pompe pour récupération d’eau pluviale

Les pompes d’arrosage immergées sont placées dans un récupérateur d’eau de pluie (enterré ou posé sur une dalle) ou dans un puits et sont entièrement submersibles. Il existe également pour cet usage des pompes de surface, qui sont beaucoup plus bruyantes. Le débit, la pression à la sortie et la hauteur de refoulement sont les caractéristiques les plus importantes à prendre en compte pour ce type de pompe.

- Pompe spécifique pour bassin ou rivière

Les pompes de relevage pour les bassins ou rivières doivent avoir un débit, une pression, une hauteur de refoulement et une largeur de passage élevés, pour aspirer rapidement et efficacement tous les débris. Nous vous recommandons de vous renseigner sur la réglementation et les autorisations requises quant au pompage des réserves naturelles d’eau.

Tous les modèles de pompes immergées peuvent fonctionner avec une seule turbine (pompes monocellulaires) ou plusieurs turbines les unes à la suite des autres. Les performances de ces pompes multicellulaires sont supérieures et assurent une grande vitesse d’aspiration ainsi qu’un refoulement important.

Quel que soit votre besoin, nous vous conseillons d’équiper votre pompe immergée d’un clapet anti-retour, pour garantir le sens de l’écoulement de l’eau. Contrôlez régulièrement l’étanchéité des câbles électriques et la sonde de niveau. Sortez la pompe une fois par an pour vérifier si elle n’est pas obstruée et pour nettoyer le clapet anti-retour.

Les avantages de la pompe immergée, comparés aux pompes de surface

Les pompes immergées présentent plusieurs avantages sur les pompes de surface :

  • elles sont capables de relever de l’eau depuis un point très bas (supérieur à 7 mètres) ;
  • elles sont étanches, pour pouvoir être placées au fond de l’eau ;
  • elles sont silencieuses ;
  • elles sont invisibles, puisqu’immergées ;
  • leur moteur risque moins de surchauffer, l’eau qui l’entoure jouant le rôle de régulateur de température ;
  • elles ne rencontrent aucun problème d’amorçage, grâce à la pression de l’eau exercée en permanence, qui empêche la pénétration de l’air.

Conseils pour choisir une pompe immergée de relevage (évacuation)

La taille et le volume d’impuretés

Selon l’usage réservé à votre pompe, les différents modèles sont conçus en fonction de la taille des particules qui peuvent être présentes dans l’eau :

  • Pour l’alimentation en eau de votre maison ou pour une pompe immergée pour récupérateur d’eau, choisissez une pompe pour eau claire, qui laisse passer des impuretés inférieures à 5 mm.
  • Pour les eaux usées ménagères ou les inondations, prévoyez une pompe immergée pour eau chargée, avec un passage granulaire entre 10 et 20 mm.
  • Pour les eaux très chargées (eaux-vannes, inondations extérieures avec boue, branches, papier…), utilisez une pompe spécifique avec un très large passage granulaire (supérieur à 20 mm), équipée idéalement d’une roue dilacératrice pour déchiqueter les débris.

La hauteur de refoulement

Il s’agit de la distance entre la pompe et le point de rejet, exprimée en mètres. Cette caractéristique est très importante dans le cas de relevage profond ; il est indispensable d’être sûr que l’eau sera rejetée au-dessus de la surface. La longueur du tuyau de refoulement est prise en compte dans cette valeur.

Le débit

Il est exprimé en litres par minute ou en mètres cubes par heure (100 l/min = 6 m3/h). Sa valeur est importante (même si elle est inconstante) surtout pour les pompes vide-caves, qui doivent effectuer la tâche le plus rapidement possible. Sachez que le débit est inversement proportionnel à la hauteur de refoulement.

La profondeur d’immersion et le niveau résiduel

La profondeur d’immersion est le niveau d’eau maximum supporté par la pompe, il n’est en principe pas un obstacle, par définition, pour les pompes immergées. Le niveau d’eau minimum (niveau d’eau résiduel), en revanche, est à prendre en compte surtout pour les pompes vide-cave. Il est exprimé en millimètres et représente la quantité d’eau restant une fois l’opération terminée et qu’il faudra éventuellement évacuer à la main.

Conseils pour choisir une pompe immergée pour l’alimentation de la maison en eau

La hauteur manométrique totale (HMT)

Cette valeur est exprimée en mètres par colonne d’eau (mCE) après avoir effectué l’opération suivante :

Hauteur de refoulement

+ pression souhaitée au point de rejet

+ pertes de charge (= longueur du tuyau de refoulement)

Dans cette formule, les valeurs de pression en bars sont converties en mètre : 1 bar = 10 mètres. Le débit indiqué par les constructeurs correspond à une HMT égale à zéro.

La pression à la sortie

La force de l’eau en fonction de la section du tuyau de sortie est exprimée en bars et prise en compte uniquement pour les pompes d’alimentation.

Le débit

Pour l’alimentation en eau potable de votre maison, comptez un débit minium au point de sortie de 2 m3/h pour 5 habitants. Ajoutez 0,250 m3/h par personne supplémentaire.

Température du liquide pompé

Vérifiez que la température admissible par votre pompe est en adéquation avec son usage. Par exemple, si vous devez pomper l’eau d’un lave-linge ou d’un lave-vaisselle, sa température peut être bien plus élevée que si vous pompez l’eau d’un étang.


Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut