Comment faire germer des graines ?

comment faire germer des graines ? Initiation

Faire ses graines permet d’une année sur l’autre de cultiver une plante potagère, aromatique ou médicinale sans avoir à passer par la case porte-monnaie. C’est économique mais surtout très satisfaisant de préserver une variété ancienne pour avoir le plaisir de la partager avec ses amis… Il s’agit également d’une démarche militante pour préserver la biodiversité face aux pratiques de certains semenciers qui commercialisent des graines modifiées à usage unique. Comme la nature est bien faite et qu’elle a pour habitude de s’adapter à son milieu, vous pourrez en sélectionnant les plus beaux fruits ou les plus beau porte-graines, d’année en année, obtenir une variété qui soit parfaitement adapté à votre sol et votre climat. Ainsi la nature vous aide à créer le végétal idéal pour votre jardin.

Pourquoi faire ses graines ? Pour préserver la diversité génétique du monde végétal…

En préambule, je me dois de vous rappeler que la commercialisation des semences est sujet à une réglementation stricte régie par le Groupe National Interprofessionnel des Semences et des Plantes. Comme pour tous les domaines de notre monde moderne, l’homme a besoin de normer, codifier, contrôler… Cette réglementation a pour vocation de standardiser les semences pour leur productivité, leur résistance, leur calibre… Elle a pour effet de rejeter les végétaux qui ne correspondraient pas à ces critères ou certains enjeux économiques. Certaines espèces sont, donc, directement menacées de disparition car il n’y pas plus d’intérêt à les reproduire car le commerce en est interdit. D’où l’intérêt de conserver ces variétés anciennes au niveau amateur pour préserver notre patrimoine végétal. Je pourrai rappeler l’exemple de la pomme de terre en France avec 559 variétés conservées par l’INRA alors que le guide officiel autorise la commercialisation de 10 variétés pour l’usage industriel. Ce sont ces 10 variétés que nous retrouvons sur les étals et dans la cuisine, quid des autres ?

Cependant nous pouvons constater que les choses avancent dans le bon sens car il existe pour la France une liste annexe réservée pour la commercialisation à destination des jardiniers amateurs en espérant qu’un jour les consommateurs pourront avoir accès à cette diversité. Pour l’instant, aucune variété ancienne de pomme de terre n’y est inscrite, il reste donc du travail.

Voici pourquoi il est primordial de faire ses graines et de préserver la diversité génétique du monde végétal entre tous les jardiniers amateurs.

Quel type de plantes dois-je choisir pour faire mes graines en tant que jardinier amateur ?

Vous trouverez sur les rayons des jardineries des semences dites « hybrides » notées F1 pour la première génération. Ces graines ont été modifiées par croisement avec l’aide de l’homme pour obtenir de meilleurs résultats selon des critères subjectifs propres à l’inventeur de cette nouvelle variété : meilleur rendement, résistance aux maladies, calibre des fruits, adaptation au climat… Pour faciliter la croissance, la graine peut subir une modification ou un traitement comme le pelliculage ou l’enrobage. On dit que la reproduction des semences hybrides donne des résultats aléatoires mis en évidence par Georges Mendel. Je l’ai personnellement constaté que la plante pouvait avoir des problèmes de développement ou que le plante ne donne pas satisfaction au niveau des fruits, trop petits ou qui ne murissent pas…

En revanche l’hybridation orchestré par le végétal fonctionne bien mieux, merci aux abeilles et au vent. Il faut rappeler, aussi, que les plantes s’hybrident naturellement dans le potager. Les variétés anciennes ne ressemblaient plus complètement aux variétés anciennes que nous pouvons acheter aujourd’hui en raison de l’adaptation naturelle de la plante à son terroir et par les pollinisations croisées avec d’autres variétés. En 2005, j’ai obtenu des doubles cornues des Andes sur un seul et unique pieds. Preuve que le végétal évolue…

Les graines de variétés fixes, rustiques, anciennes, issues de l’agriculture biologique offrent toutes les garanties de réussite lorsqu’on souhaite produire des graines car elles n’ont subies aucune modification, aucune aide de la part de l’homme. De plus, seules les graines des variétés fixes ayant peu évoluées permettent de préserver les espèces en voie d’extinction.

Si vous souhaitez plus de détails sur la structuration de la graine, vous en trouverez ici.

Comment faire ses graines de plantes potagères ?

Je vous propose de passer à la pratique. Nous allons aborder en détails la récolte des graines pour les variétés que je vous propose : les courgettes (Cucurbitacées), les blettes (Chénopodiacées), les tomates (Solanacées), les radis (Brassicacées), le basilic (Labiées) , le poireau (Alliacées), la carotte (Apiacées), la laitue (Astéracées), les pois (Fabacées)… A quelques exceptions, vous pourrez reproduire chaque technique pour les variétés d’une même espèces.

Il y a deux types de fruits : les fruits secs issus d’une fleur ou d’une coque, les pois, et les fruits charnus et aqueux comme les tomates, concombres, courgettes…

Récupérer les graines :

Une fois les graines bien sèches de fleurs ou fruits secs, je retire les impuretés en les passant au tamis ou à la passoire pour les graines les plus petites. Sinon, j’opère un tri manuel.

Je les range ensuite dans des enveloppes en papier sur lesquelles je note au crayon à papier la variété, la date de la récolte et toutes informations utiles. Ne pas utiliser de sachet en plastique qui faciliterait un départ de fermentation avec un rien d’humidité. Je crée une enveloppe pour chaque récolte afin de ne pas mélanger les graines de deux plantes différentes.

Je stocke les enveloppes dans des boîtes en plastique, une boîte par mois de semis. Les boîtes sont entreposées dans une pièce sombre et fraiche moins de 15°.

Je sais que certaines personnes conservent les graines au bas du réfrigérateur. Personnellement, il serait trop petit.

Faire germer les graines dans du coton :

Faut-il faire un test de germination pour ma production de graines ?

Personnellement je n’en fais jamais car le test consomme des graines. Je porte plutôt mon attention à récolter peu de graines mais au bon moment de leur maturité.

Dans le pire des cas, vous pouvez semer d’avantage si vous avez un doute ou si vous pensez avoir des graines mortes dans votre récolte.

Pour les cucurbitacées, il est facile de repérer les graines qui ne germeront pas car elles peuvent être vides. Ce sont toutes les graines qui ne sont pas renflées.

Certains prennent le temps d’éliminer les graines de tomates qui ne germeront pas en les trempant dans un verre d’eau : celles qui flottent ne donneront rien. Remettre à sécher les graines qui sont tombées dans le fond du verre puis les conserver de façon identique.

Combien de temps puis-je conserver ma production de graines ?

Les graines présentent naturellement un effet de dormance plus ou moins long. La graine se met en sommeil pour passer l’hiver mais il se peut que la dormance dure plusieurs années selon les espèces. Pour lever la dormance, il y a plusieurs possibilités : le trempage ou la vernalisation.

Le trempage consiste à mettre dans de l’eau tiède les graines jusqu’à 48h en changeant l’eau tous les jours. Cette technique permet de ramollir le tégumentaire, la carapace de la graine. L’embryon peut alors se développer.

La vernalisation consiste à mettre au froid les graines durant une semaine environ au bas du réfrigérateur. A la sortie, il faut semer immédiatement. Entre le changement de température, la lumière et l’humidité de l’arrosage, la graine germera comme si c’était le printemps. C’est le feu vert pour un nouveau cycle !

Personnellement, je fais des graines chaque année des variétés que je préfère. J’ai deux ans d’avance et je consomme les plus anciennes, les plus vielles datent de 2005 pour des tomates. Je rencontre davantage de problème de semis que de germination. C’est vraiment hyper facile de produire des graines.

Semer les graines dans son potager :

Faut-il prendre des précautions particulières pour semer les graines de ma production ?

Absolument aucune ! Sinon levée la dormance comme expliqué ci-dessus. Dès qu’elles seront dans des conditions de semis, soleil, lumière, humidité, l’embryon démarrera. Ce sera un feu d’artifice végétal…

Un commentaire pour “Comment faire germer des graines ?

  1. Bonjour, et merci pour ce super blog sur le jardinage et le potager.
    Je suis un lecteur régulier de vos articles depuis plusieurs semaines, et j’apprécie La qualité de vos articles.
    Merci et à bientôt sur d’autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut