Installer une ruche dans son jardin

installer une ruche dans son jardin : Tous nos conseils

Installer des ruches dans son jardin peut être une expérience très enrichissante que ce soit pour aider à la préservation de l’abeille, pour une pollinisation optimisée de vos cultures ou pour produire votre miel maison.

Dans tous les cas, l’apiculture est une fenêtre fascinante sur le monde naturel, dont il convient de connaître les spécificités avant de se lancer.

Voici dans cette première partie les éléments à prend en considération dans sa réflexion en amont à la réalisation de ce projet.

Les réglementations et précautions pour installer des ruches dans son jardin

Quel que soit le nombre de ruches en votre possession (il est conseillé d’en avoir au moins 2), la législation vous oblige à en faire la déclaration chaque année, courant décembre, à la direction du service vétérinaire de votre département, qui vous attribuera une immatriculation. Il faut aussi prendre une assurance responsabilité civile.

De manière générale, il convient d’installer les ruches à  100 mètres d’établissements à usage collectif, 20 mètres d’une voie publique, 20 mètres de toute propriété privé, mais ces distances varient selon les communes, il vous suffit de vous renseigner dans votre mairie.

Faire attention à votre voisinage

Pour conserver de bonnes relations avec le voisinage, faite en sorte que votre rucher ne soit pas conçu comme une menace directe par le voisinage et de l’installer de façon à ce que le va-et-vient des abeilles ne dérange pas. Il est idéal d’avoir une haie haute en séparation avec votre voisinage.

Les allergies

Il est également bon de s’assurer que les personnes de votre entourage et vous même ne sont pas allergiques aux piqûres d’abeilles qui peuvent devenir très dangereuses dans ce cas de figure. Les étourdissements et difficultés respiratoires sont des symptômes allergiques et sont potentiellement mortelles.  Veillez à être équipé en cas d’urgence.

Se former à l’apiculture

Il est indispensable de se former soit auprès d’un autre apiculteur, soit auprès des nombreux syndicats situés dans la plupart des départements. Il existe également des formations assurées par des professionnels.

Ou et comment installer les ruches dans son jardin

  • Environnement: choisissez un environnement calme; la proximité d’une source d’eau est une bonne chose, à défaut vous pouvez mettre en place un abreuvoir. Les abeilles seront attirées par la cuisine et la nourriture sur la terrasse, il est donc bon d’éloigner au maximum de l’habitation.
  • Exposition : Il est important que les ruches ne soient ni toujours à l’ombre ni toujours au soleil. Donnez diverses orientations au ruches pour éviter les confusions pour les abeilles. Protégez  les ruches des vents dominants avec des obstacles naturels.

Le Matériel indispensable pour se lancer

  • une ou des ruches (plancher, corps, grille à reine, cadres, 2 hausses, couvre-cadres, toit).
  • chasse-abeilles, nourrisseurs.
  • une tenue de protection (voile et gants au minimum), un enfumoir (ou pipe), du combustible, un lèvecadres.
  • des bobines de fil de fer galvanisé ou étamé, cires gaufrées, alimentation électrique.
  • un ou des maturateur(s), batteur.

Combien ça coûte pour se lancer?

Il est raisonnable de compter sur un investissement d’environ 300 € en matériel, sans les ruches. Cet investissement sera toutefois amorti à moyen terme avec la vente du miel qui sera produit. Il est également possible de diminuer ses dépenses en partageant ou en en empruntant le matériel.

Le prix d’une ruche varie entre 75 et 150 € suivant le modèle et la qualité, dans laquelle il faudra ajouter une seconde hausse ( 35 €), une grille à reine, un plateau chasse-abeilles, un nourrisseur et des partitions (de 30 à 40 €). Une colonie sur cadre coûte environ 60 €.

Aménagements pour l’installation des ruches

Il est important que le sol soit nivelé afin que les ruches soit placées horizontalement. Les ruches seront placées sur un appui commun ou individuels, à environ 30-40 cm en espaçant les ruches d’au moins un mètre l’une de l’autre. Le sol devant les ruches doit être dégagé afin d’en faciliter l’accès aux abeilles et afin de permettre à l’apiculteur d’observer les déchets rejetés par les abeilles.

Comment peupler ses ruches

Les colonies sur cadres

Il est possible d’acheter une colonie sur cadres. Il est alors important de s’informer sur l’âge, la race et la valeur de la reine, , sur l’âge des cires et sur la quantité de provisions disponibles. Vérifiez également les cadres soient bien à la même dimension que ceux de vos ruches. Il est conseillé de les acheter au printemps, ce qui permet d’entamer l’hiver dans de bonnes conditions.

Récupérer un essaim

C’est la façon la plus simple et la plus abordable de se procurer les abeilles. Faites vous connaitre auprès d’un apiculteur ou d’une association apicole. La période d’essaimage dure de fin avril à juin, et il faudra donc capturer un essaim et l’installer progressivement dans votre ruche. Il est évidemment nécessaire de s’informer au préalable ou de s’entourer d’un apiculteur plus expérimenté.

Les ruches d’occasion

C’est également un moyen économique pour débuter l’apiculture, mais la prudence est de mise car une ruche à l’abandon ou en mauvais état. Assurez-vous de la conformité du type de ruche proposée et de l’état de la colonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut